Vous êtes sur la page :

Accueil Activités d'interet général Precoce
Precoce PDF Imprimer Envoyer

En 2013 ICERMA Centre Technique installé sur le Parc Technologique de Sologne à Vierzon, a développé la version 2 du logiciel PRECOCE qui modélise et simule les déformations des objets céramiques lors du frittage (cuisson). Cette nouvelle version permet la démultiplication des capacités de calcul du logiciel grâce au développement du calcul parallèle obtenu par l'implémentation du solveur parallèle d'ASTER (MUMPS).

 

 

Cette nouveauté est compatible avec les nouveaux serveurs de calcul multinœuds et multicores (microprocesseurs). Un benchmarking par rapport au temps de calcul entre la version (V2/multiprocesseurs) et (V1/monoprocesseurs) a été mené grâce au prêt d'un serveur (6017R) mis, gracieusement à la disposition d'Icerma par l'entreprise ALINEOS. Cela nous a permis de tester et valider la nouvelle architecture parallèle du logiciel PRECOCE, ainsi que la configuration optimum du nouveau hardware à acquérir.

 

Le résultat de ce benchmarking est donné dans l'histogramme ci-contre: le temps de calcul est divisé par cinq pour la simulation de la déformation totale d'un quart d'assiette ovale en porcelaine en cours de frittage.

 

 

 

 

 

 

modèle en cruCe constat conforte ICERMA dans la justesse de son choix concernant l'architecture parallèle et permettra au code PRECOCE de bénéficier gratuitement (open source) de tous les développements du solver ASTER apportés par la grande communauté des développeurs (EDF et autres...).

 

 

simulation

 

bolassiettePour mémoire la version V1 du logiciel sorti en 2011 a été développé après trois ans d'études grâce au lancement du projet de développement PRECOCE labellisé en 2007 par le Pôle Européen de la Céramique. Ce programme initié par ICERMA a coûté 1 million d'euros et a été financé à 80% par les DRIRE Centre et Limousin, le Feder et les 20% restant par Icerma. Il regroupait techniquement six entreprises (Avignon céramic, Roxel,  Pillivuyt, Bernardaud, Cerinnov et Imérys), trois centres techniques (laboratoire des Mines de Paris, Icerma, laboratoire caractérisation de l'ENSCI), un centre technique d'informatique pour l'implémentation du code (Siemens Software).

 

La version V2 devrait pouvoir apporter plus de confort comme outil d'aide à la mise au point d'outillages pour produits céramiques tant aux industriels du secteur céramique traditionnelle que technique, mais aussi de diminuer les coûts de prestations.